Down The Highway -
ALBUM : "THE FREEWHEELIN' BOB DYLAN". - 1963


Cette chanson se rattache à la famille des blues sur les routes 49, 51, ou 61. Le texte de Dylan part de ses problèmes personnels avec sa petite amie d'alors, Suze Rotolo, et les regarde de l'extérieur en adoptant un point de vue plus général. Il s'agit du premier blues complètement original de Dylan, les textes des précédents étant largement copiés. On peut dire qu'il a complètement assimilé cet idiome, et c'est justement ce moment qu'il choisit pour l'abandonner - momentanément - et se tourner vers le "protest-song".


Down The Highway En descendant la route
Well, I'm walkin' down the highway
With my suitcase in my hand.
Yes, I'm walkin' down the highway
With my suitcase in my hand.
Lord, I really miss my baby,
She's in some far-off land.
Oui, je descends la route
Ma valise à la main.
Oui, je descends la route
Ma valise à la main.
Seigneur, ma chérie me manque tant,
Elle est dans un pays au loin.
Well, your streets are gettin' empty,
Lord, your highway's gettin' filled.
And your streets are gettin' empty
And your highway's gettin' filled.
Well, the way I love that woman,
I swear it's bound to get me killed.
Oui, tes rues se vident,
Seigneur, ta route se remplit.
Et tes rues se vident,
Et ta route se remplit.
Mais, la fašon dont j'aime cette femme,
Je jure ša va finir par me tuer.
Well, I been gamblin' so long,
Lord, I ain't got much more to lose.
Yes, I been gamblin' so long,
Lord, I ain't got much more to lose.
Right now I'm havin' trouble,
Please don't take away my highway shoes.
Oui, j'ai joué si longtemps,
Seigneur, il ne me reste plus grand'chose à perdre.
Oui, j'ai joué si longtemps,
Seigneur, il ne me reste plus grand'chose à perdre.
Là maintenant j'ai des ennuis,
Je t'en prie, ne m'enlève pas mes chaussures pour la route.
Well, I'm bound to get lucky, baby,
Or I'm bound to die tryin'.
Yes, I'm a-bound to get lucky, baby,
Lord, Lord I'm a-bound to die tryin'.
Well, meet me in the middle of the ocean
And we'll leave this ol' highway behind.
Oui, va falloir que j'ai de la chance, chérie,
Ou va falloir que j'essaie à en crever.
Oui, va falloir que j'ai de la chance, chérie,
Seigneur, Seigneur va falloir que j'essaie à en crever.
Bon, viens me voir au milieu de l'océan
Et nous laisserons cette vieille route derrière nous.
Well, the ocean took my baby,
My baby stole my heart from me.
Yes, the ocean took my baby,
My baby took my heart from me.
She packed it all up in a suitcase,
Lord, she took it away to Italy, Italy.
Oui, l'océan m'a pris ma chérie,
Ma chérie, elle m'a volé mon cœur.
Oui, l'océan m'a pris ma chérie,
Ma chérie, elle m'a pris mon cœur.
Elle l'a empaqueté dans une valise,
Seigneur, elle l'a emporté en Italie, Italie.
So, I'm a-walkin' down your highway
Just as far as my poor eyes can see.
Yes, I'm a-walkin' down your highway
Just as far as my eyes can see.
From the Golden Gate Bridge
All the way to the Statue of Liberty.
Alors, je descends ta route
Aussi loin que mes pauvres yeux peuvent porter.
Oui, je descends ta route
Aussi loin que mes yeux peuvent porter.
Partant du Golden Gate Bridge
Jusqu'à la Statue de la Liberté.



retour à



La version originale de cette chanson se trouve à
et les droits d'auteur sont réservés.
Pour la traduction, prière d'informer le webmestre
avant toute copie ou référence d'un autre site, merci.