I And I -
ALBUM : "INFIDELS" - 1983

"I And I", comment traduire ce titre en français? La tâche est presqu'impossible tellement on peut trouver de références à cette simple locution. La plus évidente est l'expression des rastafarians, popularisée par l'autre Bob. Dylan place aussi un de ses jeux de mot favoris, avec "eye", l'oeil. On peut aussi y voir une allusion aux Gémeaux, son signe astrologique.
Le texte lui-même est une alternance de pensées profondes et prosaïques. Les allusions religieuses sont multiples, tirées de la Bible et du Chabad, mais on peut aussi voir une allusion à "En attendant Godot" de Beckett au quatrième couplet, et le dernier couplet fait penser aux paroles de Rimbaud, "Je est un autre".

"I And I" ouvre le problème du lien entre l'humain et le divin. L'insondabilité et le silence du divin. Son invisiblité même, qui renvoie l'existence de l'homme à l'errance. Pour entendre Dieu, Dylan écoute son coeur. Le coeur n'éprouve pas de rancoeur, car cela n'existe que chez les hommes. Et quand Dylan cherche Dieu comme on cherche quelque chose de notre monde, c'est cela qu'il exprime aussi.


I And I Moi et moi
Been so long since a strange woman has slept in my bed.
Look how sweet she sleeps, how free must be her dreams.
In another lifetime she must have owned the world, or been faithfully wed
To some righteous king who wrote psalms beside moonlit streams.
Ca fait si longtemps qu'une femme étrange n'a dormi dans mon lit.
Regardez comme elle dort bien, combien ses rêves doivent être libres.
Dans une autre vie elle a dû posséder le monde, ou être l'épouse fidèle
D'un roi juste qui écrivit des psaumes près de torrents sous le clair de lune.
I and I
In creation where one's nature neither honors nor forgives.
I and I
One says to the other, no man sees my face and lives.
Moi et moi
Se créant là où la nature de l'homme n'honore ni ne pardonne.
Moi et moi
L'un dit à l'autre : nul ne voit mon visage et survit.
Think I'll go out and go for a walk,
Not much happenin' here, nothin' ever does.
Besides, if she wakes up now, she'll just want me to talk
I got nothin' to say, 'specially about whatever was.

I And I ...
Je pense que je vais sortir marcher un peu,
Il ne se passe pas grand chose ici, il ne s'y passe jamais rien.
En plus, si elle se réveille maintenant, elle voudra que je parle
Je n'ai rien à dire, surtout pas sur le passé.

Moi et moi...
Took an untrodden path once, where the swift don't win the race,
It goes to the worthy, who can divide the word of truth.
Took a stranger to teach me, to look into justice's beautiful face
And to see an eye for an eye and a tooth for a tooth.

I And I ...
Jadis pris un sentier que nul ne prend, là où les plus rapides ne gagnent pas,
Il mène aux gens de bien, qui peuvent séparer la parole de vérité.
Pris un étranger pour m'enseigner, pour regarder le beau visage de la justice
Et y voir oeil pour oeil, dent pour dent.

Moi et moi...
Outside of two men on a train platform there's nobody in sight,
They're waiting for spring to come, smoking down the track.
The world could come to an end tonight, but that's all right.
She should still be there sleepin' when I get back.

I And I ...
Excepté deux hommes sur un quai de gare, il n'y a personne en vue,
Ils attendent que vienne le printemps, en fumant le long des voies.
Le monde pourrait arriver à sa fin ce soir, peu importe.
Elle devrait toujours être là à dormir quand je rentrerai.

Moi et moi...
Noontime, and I'm still pushin' myself along the road, the darkest part,
Into the narrow lanes, I can't stumble or stay put.
Someone else is speakin' with my mouth, but I'm listening only to my heart.
I've made shoes for everyone, even you, while I still go barefoot.
Midi, et je me traîne encore le long de la route, la partie la plus sombre,
Dans les ruelles étroites, je ne peux ni trébucher ni faire une pause.
Quelqu'un d'autre parle par ma bouche, mais je n'écoute que mon cœur.
J'ai fait des chaussures pour chacun, même vous, pourtant je vais toujours pieds nus.
I and I
In creation where one's nature neither honors nor forgives.
I and I
One says to the other, no man sees my face and lives.
Moi et moi
Se créant là où la nature de l'homme n'honore ni ne pardonne.
Moi et moi
L'un dit à l'autre : nul ne voit mon visage et survit.
Traduction de Christophe Veyrat et François Guillez, notes de François Guillez et Mick


retour à



La version originale de cette chanson se trouve à
et les droits d'auteur sont réservés.
Pour la traduction, prière d'informer le webmestre
avant toute copie ou référence d'un autre site, merci.