Trail Of The Buffalo

L'auteur de cette chanson n'est pas Bob Dylan, mais il semble l'aimer beaucoup puisqu'il l'a interprétée au moins 45 fois, de 1961 à 1992. Elle date des années 1870, années du massacre des bisons américains, et est aussi connue sous les titres "Buffalo Skinners" (Les écorcheurs de bisons) ou "The Hills Of Mexico" (Les collines du Mexique).
Bob Dylan l'a chantée pour la 1ère fois (connue) en 1961, puis dans les Basement Tapes en 1967, et ensuite en concert de 1988 à 1992, avec à chaque fois des arrangements différents.
Toutes ces versions ont été enregistrées et circulent sur l'internet, et il est fascinant d'écouter ces 43 versions différentes de la même chanson, toutes très bonnes, qui vont de l'acoustique à l'électrique et du folk au rock, parfois mélangés dans la même version.

Pour ceux qui désirent en savoir plus, une analyse très complète des origines et des paroles (à ne pas prendre au 1er degré) de cette chanson existe sur l'internet.


Trail Of The Buffalo La piste du bison
'Twas in the town of Jacksboro in the year of '73
When a well-known, famous drover came a-steppin' up to me
Saying, How do you do, young cowboy, and how'd you like to go
And spend the summer pleasantly on the trail of the buffalo
C'était dans la ville de Jacksboro dans l'année '73
Qu'un jour un rancher fameux et bien connu vint me faire une proposition
Il dit : "Comment ça va, jeune cowboy, aimerais-tu aller
Passer un été agréable sur la piste du bison ?"
Me being out of work right then, to this drover I did say
This going out on the buffalo range depends upon your pay
But if you will pay good wages, transportation to and fro
I think I might go with you all the way to the buffalo
Vu que j'étais sans travail à ce moment, à ce rancher je répliquais :
"Que j'aille sur les patûrages des bisons, ça dépend de votre paie
Mais si vous payez un bon salaire, et le transport aller-retour
Je crois que je pourrais aller avec vous jusque là où se trouve le bison"
I will pay good wages, and transportation too
If you'll agree to work for me until the season's through
But if you do get homesick and try to run away
You'll starve to death on the buffalo range and also lose your pay
"Je paierai un bon salaire, et le transport aussi
Si vous êtes d'accord pour travailler pour moi toute la saison
Mais si vous avez le mal du pays et essayez de partir
Vous mourrez de faim dans les patûrages du bison et perdrez votre paie"
With all this flattering talking, he signed up quite a train
Some ten or twelve in number, some able-bodied men
Our trip it was a pleasant one as we hit the westward road
'Til we reached old Boggy Creek in the range of the buffalo
Avec toutes ces flatteries, il en signa un bon nombre
Dix ou douze en tout, des hommes valides
Notre voyage fut agréable tant que nous étions sur la route de l'ouest
Jusqu'à ce qu'on arrive à Boggy Creek dans les patûrages du bison
There our pleasures ended and our troubles they begun
A lightning storm it hit us and it made the cattle run
Got all full of stickers from the cactus that did grow
Indians waiting to pick us off from the hills of Mexico
Là nos plaisirs prirent fin et nos ennuis commencèrent
Un orage de foudre nous frappa et fit courir le bétail
Nous attrapâmes pleins d'épines des cactus qui poussaient là
Les indiens guettaient notre passage du haut des collines du Mexique
Our souls were cased in buffalo hocks, and our hearts were cased in steel
The hardships on the prairie, they make your poor heart reel
Couldn't drink the water, oh boys it was no go
Of us on the buffalo range in the hills of the buffalo
Nos âmes furent jetées dans les pattes des bisons, et nos coeurs dans de l'acier
Les épreuves de la prairie, elles bouleversent votre pauvre coeur
On pouvait pas boire l'eau, les gars n'y allez pas
Sur les patûrages du bison dans les collines du bison
Well, the working season ended but the drover would not pay
He said "You boys went and drunk too much, you're all in debt to me"
But the cowboys never did hear of such a thing as a bankrupt law
So we left that drover's bones to bleach in the hills of the buffalo
Bon, la saison de travail se termina mais le rancher ne voulait pas payer
Il dit : "Les gars vous avez trop bu, vous me devez tous de l'argent"
Mais les cowboys n'avaient jamais entendu parler d'une telle chose qu'une faillite
Aussi nous laissâmes les os de ce rancher blanchir dans les collines du bison
Now we crossed Pease River, and homeward we are bound
No more on the buffalo range will we ever be found
Go home to our wives and sweethearts and tell others not to go
For God has forsaken the buffalo range and the damned old buffalo
Maintenant nous avons traversé la rivière Pease, et nous rentrons chez nous
Sur les patûrages du bison plus jamais on ne nous trouvera
On rentre voir nos femmes et petites amies et on dira aux autres de ne pas y aller
Car Dieu a abandonné les patûrages du bison et ce sacré vieux bison



retour à



La version originale de cette chanson se trouve à
et les droits d'auteur sont réservés.
Pour la traduction, prière d'informer le webmestre
avant toute copie ou référence d'un autre site, merci.