ETERNAL CIRCLE (1963)
ALBUM : "THE BOOTLEG SERIES". - 1991



Dylan a écrit "Eternal circle" durant l'été de 1963, enregistré, mais pas utilisé pour son troisième LP chez Columbia, "The Times They Are A-Changin". C’est une astucieuse petite chanson, supposant être une réminiscence d'un chanteur qui devient conscient de l'attention intense d'une fille dans l'assistance durant l'interprétation d'une longue chanson frustrante. La fascination de la fille pour la chanson est prise par le chanteur pour une fascination envers lui, et le tournant de l'histoire arrive lorsque la chanson se termine; le chanteur s'aperçoit que la fille a disparu.
Par une tournure astucieuse de l'art de Dylan, l'histoire entière est revécue par l'interprétation de la chanson. C'est devenu une nouvelle chanson sur celle qu'il chanta ce jour-là. Et toujours cette mise en garde de Dylan: "Ce n'est pas moi qui compte, ce sont mes chansons".


ETERNAL CIRCLE CERCLE ETERNEL
I sang the song slowly,
As she stood in the shadows,
She stepped to the light
As my silver strings spun,
She called with her eyes,
To the tune I's a playin'
But the song it was long
And I'd only begun.
Je chantais doucement ma chanson
Et elle restait dans l'ombre,
Elle avança vers la lumière
Tandis que je grattais mes cordes d'argent,
Elle appela du regard
L'air que j'étais en train de jouer,
Mais la chanson était longue
Et j'avais à peine commencé.
Through a bullet of light
Her face was reflectin'
The fast fading words
That rolled from my tongue.
With a long distance look
Her eyes was on fire,
But the song it was long
And there was more to be sung.
Comme une boule de lumière,
Son visage réfléchissait
Les mots rapides et fanés
Qui roulaient sur ma langue.
Avec un regard qui en disait long
Ses yeux étaient de braise,
Mais la chanson était longue,
Et il y avait encore à chanter.
My eyes danced a circle
Across her clear outline,
With her head tilted sideways
She call me again.
As the tune drifted out
She breathed hard through the echo,
But the song it was long
And it was far to the end.
Mes yeux dansaient en cercle
Tout autour de son doux profil.
La tête légèrement inclinéee,
Elle m'appela de nouveau.
Comme la chanson dérapait,
Elle soupira à son écho,
Mais la chanson était longue
Et était loin de sa fin.
I glanced at my guitar
And played it pretendin',
That of all the eyes out there
I could see none.
As the thoughts pounded hard
Like the pierce of an arrow,
But the song it was long
And it had to get done.
Je me concentrais sur ma guitare
Et jouais en me persuadant,
Que de tous ces yeux,
Je ne pouvais en voir aucun.
Et les pensées me traversaient
Comme la pointe d'une flèche,
Mais la chanson était longue
Et il fallait la finir.
As the tune finally folded
I laid down the guitar,
Then looked for the girl
Who'd stayed for so long.
But her shadow was missin'
For all of my searchin',
So I picked up my guitar
And began the next song.
Comme le morceau se terminait enfin
Jai déposé ma guitare,
Et jai cherché la fille
Qui était restée si longtemps.
Mais son ombre échappait
A toutes mes recherches,
Alors j'ai repris ma guitare
Et jai commençé la chanson suivante.
Notes & traduction de P.Mercy


retour à



La version originale de cette chanson se trouve à
et les droits d'auteur sont réservés.
Pour la traduction, prière d'informer le webmestre
avant toute copie ou référence d'un autre site, merci.