MAN ON THE STREET - 1961
ALBUM : "THE BOOTLEG SERIES" 1991



Basée sur la mélodie de " The Young Man Who Wouldn't Hoe Corn ", cette chanson est une des toutes premières compositions de Dylan. Elle a été enregistrée fin 1961, lors des séances pour son premier album, mais n'a pas été utilisée.
Une scène dont Dylan lui-même aurait été témoin dans Greenwich Village pourrait être à la source de cette chanson d'un laconisme et d'une ironie exemplaires. Y est ainsi implicitement dénoncée l'indifférence et la cruauté de la société envers les laissés-pour-compte, les marginaux (pour lesquels Dylan a toujours éprouvé de la compassion): ceux-ci, en effet, ne semblent vraiment attirer l'attention qu'une fois morts - et encore cette attention, ou cette simple curiosité, n'est-elle que passagère - et, même dans la mort, qui devrait enfin leur apporter le repos, il semble qu'ils ne peuvent échapper aux souffrances et aux humiliations qu'ils ont endurées au cours de leur vie.
Ce thème de la mort d'un clochard sera repris, et plus largement développé, deux ans plus tard dans " Only A Hobo ".


Man On The Street Un homme dans la rue
I'll sing you a song, ain't very long,
'Bout an old man who never done wrong.
How he died nobody can say,
They found him dead in the street one day.
Hé bien, je vais vous chanter une chanson qu'est pas bien longue
À propos d'un vieil homme qui n'a jamais fait de mal.
Comment il est mort, personne ne saurait le dire :
On l'a trouvé mort dans la rue un jour.
Well, the crowd, they gathered one fine morn,
At the man whose clothes 'n' shoes were torn.
There on the sidewalk he did lay,
They stopped 'n' stared 'n' walked their way.
La foule s'est assemblée un beau matin
Autour de l'homme aux chaussures et aux vêtements troués.
Là, sur le trottoir, il gisait;
Les gens se sont arrêtés pour regarder, et ont continué leur chemin.
Well, the p'liceman come and he looked around,
"Get up, old man, or I'm a-takin' you down."
He jabbed him once with his billy club
And the old man then rolled off the curb.
Un policier est arrivé et a jeté un regard alentour,
"Allez, lève-toi, mon vieux, ou je t'embarque".
Il l'a agacé avec sa matraque
Et le vieil homme est allé rouler dans le caniveau.
Well, he jabbed him again and loudly said,
"Call the wagon; this man is dead."
The wagon come, they loaded him in,
I never saw the man again.
Il l'a agacé à nouveau, puis a dit à haute voix :
"Allez chercher le fourgon; cet homme est mort".
Le fourgon est arrivé et ils ont chargé le vieil homme dedans -
Je ne l'ai plus jamais revu.
I've sung you my song, it ain't very long,
'Bout an old man who never done wrong.
How he died no one can say,
They found him dead in the street one day.
Voilà, je vous ai chanté ma chanson qu'est pas bien longue
À propos d'un vieil homme qui n'a jamais fait de mal.
Comment il est mort, personne ne saurait le dire :
On l'a trouvé mort dans la rue un jour.
Traduction et notes de Cyrille Blanc


retour à



La version originale de cette chanson se trouve à
et les droits d'auteur sont réservés.
Pour la traduction, prière d'informer le webmestre
avant toute copie ou référence d'un autre site, merci.