Too Late (1983)


Cette chanson reprend la ligne mélodique de Abandoned Love, et les paroles sont un brouillon de Foot Of Pride. Le docteur Silverspoon (cuillère d'argent) fait penser au Dr. Filth et à "spoonfeeding Casanova" de Desolation Row.
Les "spades" du dernier couplet sont un jeu de cartes américain semblable au bridge.

Elle est présentée en deux versions, mais le dernier couplet n'est chanté que dans la version "avec groupe". Le vers qui mentionne Rosetta Blake est basé sur le livre que Terry Gans a écrit sur l'album Infidels, "Surviving In A Ruthless World".


Too Late

Trop tard

Whether there was a murder
I don't know, I can't say,
I was visiting a friend in jail.
There were only two women
At the scene at the time
Neither one of them saw a thing,
Both of them were wearing veils
They said it was a natural situation
That he reached too high,
Tumbled back to the ground
You know what they say about
Being nice to people on the way up,
Sooner or later you might meet them coming down.
Well, it's too late to bring him back
Too late, too late, too late,
Too late, too late to bring him back.
Y avait-il un meurtre
Je n'en sais rien, c'est impossible à dire,
Je rendais visite à un ami en prison.
Il n'y avait que deux femmes
Sur place à ce moment-là
Aucune n'a vu quoi que ce soit,
Elles portaient toutes les deux des voiles
Elles dirent que c'était dans la logique des choses
Qu'il était allé trop haut
S'était écrasé en retombant.
Vous savez ce qu'on dit
D'être gentil avec les gens quand on grimpe
Tôt ou tard on pourrait les croiser quand on descend.
Bon, il est trop tard pour le faire revenir
Trop tard, trop tard, trop tard,
Trop tard pour le faire revenir.
He had a brother named Paul
Hangin' out at the Café Royal
Where all the company is mixed
Pretty to look at,
He wants someone to throw the book at
But you know he drinks,
And drinks can be fixed.
Sing me one more song
About your summer romance
Or maybe that one about your
One-night stand with Errol Flynn
In these times of compassion
When conformity's in fashion
Say one more stupid thing to me
Before the final nail's driven in
You know it's too late to bring him back
Too late, too late, too late to bring him back
Il avait un frère nommé Paul
Qui traînait au Café Royal
On y trouve toutes sortes de gens
Plutôt joli garçon,
Il cherche quelqu'un à qui faire porter le chapeau
Mais tu sais qu'il boit,
Et les boissons ça se trafique.
Chante-moi encore une chanson
Sur tes amours d'été
Ou peut-être celle sur
Ton aventure d'un soir avec Errol Flynn
En cette époque de compassion
Où la mode est à la conformité
Dis-moi encore une chose idiote
Avant qu'on enfonce le dernier clou
Tu sais qu'il est trop tard pour le faire revenir
Trop tard, trop tard, trop tard pour le faire revenir.
Dr. Silverspoon
From the Ecstasy Ballroom
He's a retired businessman
Who feeds off everyone he's touched
He gives money to the church,
To foundations of research
He's not someone you can
Play around with too much
There's a Rosetta Blake
Who's been to both sides of the lake
She's rough to look at but she's fit
She'll feed you coconut bread and spiced buns in bed
And you won't have to worry about
Sleepin' with your head face down in the plate.
But it's too late to bring him back
Too late, too late, too late,
It's too late to bring him back.
Dr. Silverspoon
Du dancing Ecstasy
C'est un homme d'affaires à la retraite
Qui se nourrit de tous ceux qu'il touche
Il donne de l'argent à l'Eglise,
À des fondations pour la recherche
Ce n'est pas quelqu'un avec qui
On peut s'amuser longtemps
Il y a cette Rosetta Blake
Qui connaît tous les points de vue
Elle a l'air rude mais elle est canon
Elle t'apportera ton repas au lit, pain à la noix de coco et beignets épicés
Et tu n'auras pas à t'inquiéter
De t'endormir le visage dans ton assiette.
Mais il est trop tard pour le faire revenir
Trop tard, trop tard, trop tard,
Il est trop tard pour le faire revenir.
Gonna arrange to see a man tonight
He'll tell you some secret things
That you think might open some doors
How to enter in the gates of paradise?
No, not really.
More like going crazy from carrying
A burden never meant to be yours
From the stage they'll be doing the bumps and the grinds
A whore will pass the hat, collect a hundred grand
Say "Well, boys - thanks!"
They like to take all this money from sin,
Build big castles to study in,
They'll sing Amazing Grace all the way to the Swiss bank
Well, it's too late to bring him back
Too late, too late, too late,
It's too late to bring him back
J'vais te présenter un homme ce soir
Qui te révèlera des secrets
Tu penses qu'ils pourraient ouvrir des portes.
Comment franchir celles du paradis ?
Non, pas vraiment.
Ça serait plutôt comme te rendre dingue à force de porter
Un fardeau qui n'aurait jamais dû être le tien
Sur la scène comme d'habitude, leurs lascifs déhanchements
Une putain fera la quête, ramassera une centaine de plaques
Dira "C'est bien les gars, merci !"
Ça leur plait de récolter tout cet argent du péché,
De bâtir de grands châteaux pour aller y étudier,
Ils chanteront Amazing Grace jusqu'au guichet des banques suisses
Bon, il est trop tard pour le faire revenir
Trop tard, trop tard, trop tard,
Trop tard pour le faire revenir.
They got some serious people out there, man
They can ring your bell and show you
how to hold your tongue.
They don’t come to party, man,
They kill babies in the crib and say:
“Only the good die young.”
They don’t believe in mercy,
And judgement on them
Is something you’ll never see.
They can put your face on a postage stamp,
Turn your home into an armed camp,
Any way they want you, that’s the way you’ll be
Yes, I guess I loved him too,
I still see him in my mind, climbin’ that hill
Or was it a wall?
I don’t recall,
It don’t matter at all, honey, and it never will.
Ain’t nothin’ left here, partner,
Just the dust of fools that have left their mark in spades.
From now on, this’ll be where you’re from
Let the dead bury the dead. Your time will come
Feel that hot iron glowing now as you raise the shade.
Il y a des gens avec qui on ne plaisante pas là-bas
Ils peuvent te sonner les cloches et t'apprendre
A tenir ta langue.
Ils ne viennent pas pour rigoler, mec,
Ils tuent les bébés dans leurs berceaux en disant :
“Les meilleurs partent les premiers”.
Ils ne connaissent aucune pitié,
Et qu'ils passent un jour devant le juge
Ça, tu ne le verras jamais.
Ils peuvent te réduire le visage à un timbre-poste,
Transformer ta maison en champ de bataille,
Et tu feras tout ce qu'ils te diront de faire.
Oui, je crois que je l'aimais moi aussi,
Je le vois toujours dans mon coeur grimpant cette colline
Ou était-ce un mur ?
Je ne m'en souviens pas,
Ca n'a aucune importance, chérie, et ça n'en aura jamais.
Il n'y a plus rien ici, partenaire,
Juste de la poussière d'idiots qui n'ont laissé que leurs empreintes sur les cartes.
Désormais tes racines seront là
Laisse les morts enterrer les morts. Ton heure viendra
Sens cette châleur de fer rouge rayonner lorsque tu lèves le store.
Traduction de David et Michel Pomarède


retour à



La version originale de cette chanson se trouve à
et les droits d'auteur sont réservés.
Pour la traduction, prière d'informer le webmestre
avant toute copie ou référence d'un autre site, merci.