TANGLED UP IN BLUE
ALBUM : "BLOOD ON THE TRACKS" - 1975

Ceci est la variante numéro 5, du 7 juillet 1984, jouée à Londres, stade de Wembley, publiée sur l'album "Real Live". C'est le texte chanté pendant la tournée de 1984, et abandonné ensuite pour revenir à la version officielle.
Par rapport à la version studio officielle, les changements sont importants : vers 12 du 1er couplet, et on retrouve les pronoms tels qu'ils étaient dans la variante 1; vers 2 à 5, 11 à 13 du 2ème couplet; 3ème et 4ème couplets presqu'entièrement récrits; 5ème couplet supprimé; l'avant-dernier couplet est lui aussi presqu'entièrement récrit, avec le vers 9 de la variante 1; réécriture également du dernier couplet, avec le pronom changé au vers 12.

Dylan dit dans les notes de "Biograph" que cette chanson était beaucoup mieux avec ce nouveau texte, moyennant quoi il revint au texte officiel lorsqu'il la chanta à nouveau, en 1987, et s'y est maintenu peu ou prou jusqu'à ce jour.

Autres variantes :
Variante numéro 1 : 16 septembre 1974
Variante numéro 2 : 19 septembre 1974
Variante numéro 3 : 1975
Variante numéro 4 : 1978



Tangled Up In Blue Empêtré dans le blues
Early one mornin' the sun was shinin',
He was layin' in bed
Wond'rin' if she'd changed at all
If her hair was still red.
Her folks they said their lives together
Sure was gonna be rough
They never did like Mama's homemade dress
Papa's bankbook wasn't big enough.
And
he was standin' on the side of the road
Rain fallin' on
his shoes
Heading out for the
old East Coast
Radio blastin' the news, straight on thru,
Tangled up in blue.
Un matin tôt le soleil brillait,
Il était couché au lit
A se demander si elle avait changé
Si ses cheveux étaient encore roux.
Ses vieux ils disaient que leurs vies ensemble
Pour sûr seraient dures
Ils n'avaient jamais aimé les robes maison de Maman
Le compte en banque de Papa n'était pas assez gros.
Et il était debout sur le bord de la route
La pluie lui mouillait les chaussures
En partance pour la vieille côte Est
La radio hurle les nouvelles, c'est parti tout droit,
Empêtré dans le blues.
She was married when they first met
To a man four times her age
He left her penniless in a state of regret,
It was time to bust out of the cage.

An' they drove that car as far as they could
Abandoned it out West
Splitting up on a dark sad night
Both agreeing it was best.
She turned around to look at
him
As I was walkin' away
Sayin' "I wish i could tell you all the things
That I never learned how to say"
He said "That's alright, baby, I love you too
But we were
tangled up in Blue."
Elle était mariée à leur première rencontre
A un homme quatre fois plus vieux
Il la laissa sans un face à ses regrets,
C'était le moment de gicler de la cage.
Ils ont conduit cette voiture aussi loin qu'ils ont pu
L'ont abandonnée dans l'Ouest
Ils ont rompu par une triste et sombre nuit
D'accord tous les deux qu'il valait mieux.
Elle s'est retournée pour le regarder
Comme je m'éloignais
Disant "J'aimerais pouvoir te dire toutes les choses
Que je n'ai jamais apprises à dire",
Lui dit "Ca va, petite, moi aussi je t'aime,
Mais nous étions empêtrés dans le blues".
He had a steady job an' a pretty face
An' everything seemed to fit
One day he could feel the waste
He put it all down an' split

An' he drifted down to New Orleans
Where they treated him like a boy
He nearly went mad in Baton Rouge
He nearly drowned in
Delacroix.
But all the while
he was alone
The past was close behind
He had one too many lovers and
None of them were too refined all except for you
But you were
tangled up in blue.
Il avait un travail stable et était beau
Et tout allait pour le mieux
Un jour il se rendit compte du gâchis,
Il planta tout là et se barra.
Et il dériva vers la Nouvelle-Orléans
Où on le traita comme un petit garçon,
Il faillit devenir fou à Baton Rouge,
Faillit se noyer à Delacroix.
Mais tout ce temps-là il était seul
Le passé était tout proche,
Il eut des tas de maîtresses et
Aucune n'était trop raffinée, aucune sauf toi,
Mais tu étais empêtrée dans le blues.
She was workin' in the blindin' light
An' i stopped in for a drink
I just kept lookin' at
her face so white
I didn't know what to think.

Later on when the crowd thinned out
I was gettin' ready to leave
She was standin' there
right beside my chair
Sayin' "What's that you got up your sleeve?"
I said "Nothin' baby, an' that's for sure"
She leaned down into my face
I could feel the heat an' the pulse of her
As
she bent down to tie the laces of my shoe
Tangled up in blue.
Elle travaillait dans la lumière aveuglante
Et je suis entré boire un verre,
Je n'arrêtai pas de regarder son visage si blanc,
Je ne savais quoi penser.
Plus tard comme la foule se dispersait
J'étais sur le point de partir,
Elle se tenait là juste à côté de ma chaise
Elle dit "Qu'est-ce-que tu as là sur ta manche ?"
J'ai dit " Rien du tout, Baby, tiens le toi pour dit".
Elle s'est penché juste devant mon nez,
J'ai senti sa châleur et le battement de son coeur Comme elle se courbait pour nouer mes lacets de soulier,
Empêtrée dans le blues.
I lived with them on Montague Street
In a basement down the stairs
There was
snow all winter an' no heat
Revolution was in the air.
An' one day all of his slaves ran free
Something inside of him died
The only thing I could do was be me
An' get on the train an' ride.
An' when it all came crashin' down
I was already south
I didn't know whether the world was flat or round
I had the worst taste in my mouth that i ever knew

Tangled up in blue.
Je vivais avec eux sur la rue Montague
Au sous-sol en bas des marches,
Il y avait de la neige tout l'hiver et pas de chauffage
Et la révolution dans l'air.
Et un jour tous ses esclaves s'enfuirent,
Quelque chose mourut au fond de lui.
La seule chose que j'ai pu faire c'est être moi
Et sauter dans ce train.
Et quand tout ça s'écroula
J'étais déjà dans le Sud.
Je ne savais pas si la terre était plate ou ronde,
J'avais le pire goût dans la bouche que j'eus jamais connu
Empêtré dans le blues.
So now i'm goin' on back again
Maybe tomorrow or maybe next year
I gotta find someone among the women an' men
Whose destiny is unclear.
Some are masters of illusion
Some are ministers of the trade
All of the strong delusion
All of their bed are unmade.
Me I'm still headin' towards the sun
Tryin' to stay out of the joint.
We always did love the very same one,

We just saw
her from a different point of view
Tangled up in blue.
Voilà, je repars à nouveau,
Peut-être demain, peut-être l'année prochaine.
Il faut que je trouve quelqu'un parmi les hommes et les femmes
Dont le destin n'est pas clair.
Certains sont maîtres en illusions
D'autres sont maîtres en économie.
Tous se font des illusions,
Tous leurs lits sont défaits.
Moi, je poursuis ma route vers le soleil,
J'essaye de rester en dehors.
C'est la même que nous avons toujours aimé,
Nous la voyions simplement différemment,
Empêtrés dans le blues.
Traduction de Michel et David Pomarède, notes de François Guillez


retour à



La version originale de cette chanson se trouve à
et les droits d'auteur sont réservés.
Pour la traduction, prière d'informer le webmestre
avant toute copie ou référence d'un autre site, merci.